Le Covid 19 au Honduras

Le covid 19 est aussi au Honduras.
Toutes les écoles, centres infantiles, collèges sont fermés depuis le vendredi 13 mars. Le personnel du centre a procédé à des dons de nourriture pour les familles les plus démunies. Le gros problème actuellement est le manque d’eau. On arrive à la fin de la période sèche et les réserves sont à sec. Un camion citerne monte de temps en temps à Los Pinos pour vendre de l’eau mais la plupart des familles n’a pas les moyens de payer le prix exhorbitant demandé. L’armée a procédé aussi à la distribution de nourriture dans les quartiers défavorisés. Elle a commencé par le quartier de Los Pinos

La rentrée au centre infantile

La rentrée a eu lieu le 5 février. Cette année, ce sont 96 enfants qui fréquentent les trois classes du centre infantile
1 classe de préparatoria avec 34 élèves (17 filles et 17 garçons)
1 autre classe de préparatoria avec 31 élèves (15 filles et 16 garçons)
1 classe avec 17 éléves de preparatoria (8 filles et 9 garçons) et 14 élèves de kinder (6 filles et 8 garçons). Ce sont 11 élèves de plus que l’an dernier.

Au comedor, 60 élèves sont inscrits ainsi que quelques adultes.
Comme chaque année, un comité de parents a été élu. La distrital (éducation nationale) a distribué des cahiers pour les enfants de preparatoria ce qui évitera beaucoup de photocopies à Teresa.

La remise des diplômes.

L’année scolaire se termine au Honduras. Après beaucoup de tracasseries administratives, Teresa a obtenu la signature des diplômes auprès de la distrital (inspectrice de l’éducation nationale). Le 30 novembre, c’est la remise officielle des diplômes en présence des parents. C’est un moment de fierté pour les parents et pour les enfants. Ce jour-là, une toile est tendue au-dessus de la cour pour protéger les enfants et les adultes de l’ardeur du soleil. Bien sûr, tout le centre est décoré pour l’occasion.

La fête de Noël au centre infantile

Avant le départ en vacances pour les enfants du centre , une fête de Noël est organisée. Cela permet d’offrir aux enfants un cadeau (cette année, les cadeaux ont été payés par les parents d’élèves) et un repas festif ouvert aux enfants et aux mamans. C’est plus de 200 repas à préparer pour Aïda et les autres personnes qui travaillent au centre infantile.

fête de Noël Los Pinos 2019 from Solidarité-Partage Chemillé on Vimeo.

L’artisanat

Pour compléter les revenus de l’association, nous fabriquons des objets avec du matériel que nous rapportons ou faisons rapporter lors de nos voyages. Plusieurs personnes se retrouvent plusieurs fois dans l’année pour confectionner ces objets que nous vendons au profit du centre infantile de Los Pinos.

Voici quelques objets confectionnés par des bénévoles de l’association avec du matériel (tissu, perles…) rapportés du Guatemala ou du Honduras. Ils sont en vente lors des différentes manifestations que nous organisons au cours de l’année.

L’équipe de bénévoles

Les sacs

Les petits sacs

Les bijoux

Divers : trousses, cache-pots,…

Distribution d’aliments

Grâce au programme mondial pour l’alimentation auquel le centre infantile de Los Pinos est inscrit, des donations d’aliments ont lieu régulièrement. C’est Aïda, la responsable du comédor qui est chargée de tenir la liste des bénéficiaires. Ce sont les familles les plus démunies du quartier avec des enfants en état de malnutrition.

Le défilé patriotique

La fête de l’indépendance est une fête très importante pour les Honduriens. Ce jour-là, le 1° septembre, il y a eu des défilés dans les rues de la capitale. Les enfants du quartier de Los Pinos ont défilé dans les rues de la colonie Kennedy qui se trouve au bas du quartier et où le terrain est plus plat, avec musique de fanfare et défile de majorettes. La télévision a interviewé Teresa et Belinda.

La fête de l’enfant

Elle a eu lieu le 10 septembre. C’est l’occasion de faire plaisir aux enfants. Les enfants ont eu droit à une pinata par section. C’est une sorte de marionette remplie de bonbons et qui est suspendue. A tour de rôle, les enfants, avec les yeux bandés, essaient de casser la marionnette jusqu’à ce que les bonbons tombent par terre. Ils peuvent alors se les partager.
Ce jour-là, le repas est un amélioré. Les parents ont participé aux frais de cette fête. Chaque enfant a reçu une balle en plastique.