Accueil

logoBienvenue sur le site de Solidarité-Partage de Chemillé en Anjou.

L’association Solidarité-Partage a été créée en janvier 1981. Elle a donc aujourd’hui 37 ans.

Elle finance entièrement un centre infantile dans un « barrio » situé dans la banlieue de Tegucigalpa, capitale du Honduras en Amérique Centrale.

 

Actualités

Fête du trentième anniversaire du centre infantile de Los Pinos samedi 20 octobre .

Pour cette occasion, Mr l’ambassadeur de France est monté au centre avec sa propre voiture blindée. Etaient présents également Mr Poggi, directeur du lycée franco-hondurien et Karine Bourgogne, directrice du primaire dans ce même établissement.  Ce fut l’occasion d’inaugurer la nouvelle bibliothèque équipée grâce aux dons du lycée franco. Nous regrettons de n’avoir pas pu être présents mais nous avons été un peu pris de court… Un voyage au Honduras ne s’organise pas en quelques jours.
Voici des photos de cette journée, très importante pour tout le quartier.

 

Les activités du mois d’août 2018

Vous trouverez les photos des activités réalisées au mois d’Août. Ce sont les vacances en France mais pas au Honduras.
Les élèves du centre ont réalisé de nombreuses activités avec, une première, une participation à une sorte de congrès de sciences avec un beau résultat puisque les deux participantes ont obtenu un trophée.

aout 2018 from Solidarité-Partage on Vimeo.

 
 

Actualités

 
La fête des mères au centre infantile.

La lutte contre les moustiques.

Depuis quelques jours, il y a des pluies importantes au Honduras. Dans le quartier de Los Pinos, la pluie reste dans des réservoirs de fortune, dans des pneus et favorise ainsi l’éclosion des moustiques. Ceux-ci transmettent des maladies qui, souvent, sont très dangereuses pour les enfants. Aussi, le centre de santé de la colonie envoie des employés chargés de passer partout des fumigènes sensés détruire les moustiques et leurs larves.
voyez quelques photos de la démoustication du centre infantile.

 

La fête de l’arbre

Les Honduriens sont aussi très attachés à la protection de la nature même si, dans ce pays, ce n’est pas facile. Les enfants du centre infantile y sont sensibilisés chaque année au moyen de la fête de l’arbre. C’est l’occasion de se déguiser avec des déguisements parfois surprenants et de faire également quelques activités. Voici des photos de cette fête. Pour réduire les frais, c’est le comité de parents qui a récolté les fonds auprès des familles pour payer les boissons de cette journée et d’autres frais. Nous nous réjouissons de cette prise en charge.

L’entretien du centre
Avec le groupe de l’après-midi, les enfants du centre, avec Belinda et toutes les maîtresses ont nettoyé, planté de façon à rendre le centre infantile plus agréable à vivre… Voici quelques photos de ces activités.

 

Le nettoyage du centre

Le groupe de Belinda, les enfants qui sont accueillis l’après-midi plutôt que d’être dans la rue, a procédé au nettoyage de tout le centre infantile. C’est un moyen d’éduquer à la propreté dans un quartier où il y a beaucoup de détritus dans la rue. Mais ce n’est pas si simple. Il n’y a pas de ramassage des ordures ménagères. C’est encore une fois avec la voiture qu’il faut évacuer les déchets pour les porter ensuite à la décharge qui se trouve en bas du quartier.

 

 

 

Le défilé pour fêter l’indépendance du Honduras

Le Honduras a acquis son indépendance le 15 septembre 1821. Le jour anniversaire de cet événement important pour tous les honduriens, est un jour férié; Chaque année, les écoles défilent dans les rues accompagnées par des fanfares. Ils sont tous en costume. Bien sûr, les enfants du centre de Los Pinos défilent eux aussi. Voici quelques photos de cette journée si importante.

 

 

 

 

La fête des pères

Le lundi 19 mars, a lieu la fête des pères. C’est l’occasion d’honorer les papas du centre infantile et, pour les maîtresses, d’organiser des activités avec les élèves pour développer leur capacité à respecter des consignes, à se produire devant un public. C’est toujours une joie de regrouper les familles du quartier au sein du centre infantile.

Présentation de l’association

Nous nous déplaçons, à leur demande dans les écoles, les collèges, les lycées.

Nous pouvons intervenir avec des enfants depuis l’âge de 5 ans jusqu’à des jeunes étudiants de lycée. Nous adaptons notre intervention en fonction de l’âge. Notre but est de faire connaître la vie des enfants dans un autre pays moins favorisé que le nôtre, d’ouvrir les esprits à la solidarité.

Nous intervenons aussi, à leur demande, dans les maisons de retraite ou les foyers-logements pour le même but : ouvrir à la différence, inviter à la solidarité. Nous recevons toujours une écoute attentive de la part des enfants comme des personnes âgées.

 

Partenaires


Depuis longtemps, le centre est soutenu par le lycée franco-hondurien de Tegucigalpa qui organise des formations pour les maîtresses du centre et des rencontres avec les enfants de Los Pinos.

Visite des responsables du lycée franco-hondurien

Le 8 novembre dernier, le directeur du lycée franco-hondurien, Monsieur Poggi et Madame Karine Bourgogne, directrice du primaire dans ce même lycée, sont montés au centre de Los Pinos pour rendre visite au personnel et aux enfants. Cette visite est très importante pour nous. Elle montre les liens très forts qui unissent l’association et le lycée.

 

Dons de vêtements par les familles du lycée franco-hondurien.

La coopération avec le lycée franco-hondurien est très importante pour le centre infantile de Los Pinos. Cette année encore, les familles du lycée ont organisé une collecte de vêtements au profit des enfants du quartier de Los Pinos. Nous remercions vivement les familles et toute l’équipe du lycée pour l’organisation de cette collecte. Cela nous est d’un grand secours puisque ce sont des achats que nous avons désormais de la difficulté à financer.

 

Spectacle de cirque pour les enfants de Los Pinos

Le lundi 13 novembre, les enfants du centre infantile ont été invités à se rendre au lycée franco-hondurien pour partager un goûter, jouer et assister à un spectacle de cirque avec les enfants de maternelle du lycée. C’est jour de fête pour ces enfants qui n’ont pas l’occasion de voir de tels spectacles dans leur quartier. Merci à tous les responsables et enseignants du lycée de permettre cela.

 

Le départ de Florence Roques
Florence Roques a quitté le Honduras pour une autre destination. Nous la remercions chaleureusement pour tout ce qu’elle a fait pour le centre infantile de Los Pinos, tant pour l’accueil des enfants au lycée franco-hondurien que pour ses visites et son investissement dans la formation des maîtresses.

La visite de Corinne Ruiz.

Les liens avec le lycée français sont toujours d’actualité. Nous savons que Florence Roques termine son travail au lycée au mois de juin 2017. Nous la remercions pour tout le travail qu’elle a effectué auprès des enfants du centre et auprès des maîtresses qu’elle a contribué à former. Elle a tenu à présenter les activités du centre à  Corinne Ruiz, française vivant à Mexico, qui est conseillère pédagogique. Elle s’est montrée très intéressée par ce qui se fait au centre. Florence  Roques sera remplacée par Mme Karine Bourgogne.

L’association est en lien avec des partenaires au Honduras. Ainsi, le lycée Franco-Hondurien nous aide énormément avec des dons de matériel scolaire, de jeux de cour mais surtout avec l’accueil des enfants du quartier de Los Pinos lors de rencontres et aussi avec la formation des maîtresses du centre infantile. C’est Florence Roques, la directrice du primaire du lycée qui assure ce lien très fort.

Vous pouvez voir ici des photos des dons faits par les parents et enseignants du lycée.

Dans le cadre de la semaine civique, le lycée a offert au centre de Los Pinos une bibliothèque (meuble et livres). Voici un petit film réalisé à cette occasion :

D’autres photos des formations organisées par Florence Roques avec les enseignantes du centre infantile. Pour ces dernières, c’est vraiment une opportunité d’améliorer leurs pratiques pédagogiques et ainsi d’être plus performantes auprès de leurs élèves.

Le lycée accueille aussi régulièrement les enfants du centre infantile de Los Pinos. C’est l’occasion, pour les enfants de sortir de leur quartier, et, pour les élèves du lycée de côtoyer des enfants qu’ils auraient peu de chance de rencontrer ailleurs.

Don de chaises et de tables

L’association  des médecins de l’hôpital de Tegucigalpa a fait un don de tables et de chaises pour le centre infantile, chaises et tables pour adultes.

 

Notre action au Honduras

L’association finance totalement le centre infantile « Solidarite-Partage » dans le quartier de Los Pinos, à Tegucigalpa au Honduras.

Notre action se compose de trois parties principales :

  1. L’accueil de 100 enfants en classe préscolaire.
  2. Le repas du midi servi à certains enfants fréquentant le centre, à des enfants fréquentant l’école primaire du quartier et aussi  à des mamans seules ou à des personnes âgées sans ressources et sans famille.
  3. L’accueil d’enfants d’âge primaire ou début collège en après-midi. Ce sont des enfants dont les parents sont seuls ou émigré aux Etats-Unis et qui ont été confiés à des proches : oncle, tante, grands-parents. Ils sont souvent livrés à eux-mêmes et vivent dans la rue.

 

 

Les actions

Sur cette page, vous trouverez des liens vers les rubriques

Actualités : ce sont les dernières photos que nous avons reçues, photos des activités qui se sont déroulées au centre infantile

Notre action au Honduras : ce sont toutes les actions qui sont menées au cours d’une année au sein du centre infantile.

Notre action en France : ce sont les actions que nous menons en France pour réussir à réunir les 30 000 € et plus que nous envoyons chaque année au centre infantile pour son fonctionnement.

Les articles de presse : liens vers des articles parus dans la presse à l’occasion de manifestations organisées par l’association

Historique

L’association est née en janvier 1981, de la rencontre entre des membres d’une association en fin de vie « Emmaüs-Tiers-Monde » de Chemillé et des jeunes qui souhaitaient s’engager dans l’humanitaire. Yves Peron, un homme qui faisait le lien entre des centres nutritionnels en Amérique Centrale et en Amérique du Sud, et des associations humanitaires en France, nous a proposé de financer un comedor à Santa Cruz (Alta Verapaz) au Guatemala.

Ce centre nutritionnel était tenu par des religieuses d’un ordre espagnol : « Las hermanas de Nostra Senora de Los desemparados ». Il était situé dans la campagne, près de San Cristobal Alta Verapaz et accueillait des enfants de familles très pauvres essentiellement mono-parentales. A cette époque, la guerre civile n’était pas encore terminée.

Grâce à la générosité des habitants de la région de Chemillé, nous arrivons à financer ce centre nutritionnel

comedor santa cruz

Juin 1984

Les dons nous permettent de prendre en charge un second centre nutritionnel dans un village proche de Santa-Rosa de Copan. Mais il est difficile d’avoir un suivi régulier. Le courrier a du mal à fonctionner dans un sens comme dans l’autre. Le centre fonctionne jusqu’en 1988. A ce moment, Sylvie Judéaux, travailleuse sociale en coopération à Tegucigalpa se rend sur place et se rend compte que le centre n’existe plus.

Décembre 1988.

Suite à l’ouragan Gilbert (fin 1988), beaucoup de maisons de Tegucigalpa ont été détruites. Le quartier de Los Pinos situé en périphérie de Tegucigalpa est pratiquement rayé de la carte. Sylvie nous fait appel pour financer un lactarium (donner du lait aux bébés) sous une tente de l’armée. C’est le début de notre relation avec ce quartier…

Juin 1989

La croix rouge internationale donne un terrain pour y bâtir un comedor pour les enfants. Sylvie recrute une jeune femme  hondurienne, Isabel qui est la première responsable du centre. Il ouvre le 3 juillet 1989. 28 enfants en bénéficient.

premier batiment

 

 

Lire la suite

 

L’association

logoL’association Solidarité-Partage est née en janvier 1981, à Chemillé.

C’est une association loi 1901 qui est totalement indépendante, ni religieuse, ni politique, ni affiliée à une autre organisation.  Ses finances proviennent essentiellement de ses adhérents (110). Les subventions municipales nous permettent de couvrir nos frais de fonctionnement (publication de la lettre d’information) que nous limitons au maximum.

Depuis le début de l’association, nous assurons nos adhérents et donateurs que 1 € donné ici est 1 € qui sert aux enfants que nous aidons.